Vous vous apprêtez à prendre la parole devant votre comité de direction, vous vous rendrez compte que vous avez oublié de réaliser un travail important pour aujourd’hui, vous êtes en retard à LA réunion annuelle qu’il ne fallait pas rater… nous sommes tous confrontés à ce type de situation. Selon un sondage OpinionWay mené pour la Fondation Ramsay Générale de Santé «1 français sur deux se déclare très ou assez stressé ». Ce fléau trop présent et pesant dans nos vies attire l’attention de nombreux chercheurs et psychologues. Aujourd’hui, j’ai choisi de vous montrer que la perception positive du stress est bénéfique pour notre corps, qu’il existe une technique efficace pour prendre du recul et se libérer rapidement du stress et que vous pouvez l’appliquer partout où vous vous trouvez!

Trois clés pour combattre le stress

1. Combattre le stress : comment changer notre regard sur le stress?

Et si votre perception du stress changeait? Et si votre peur de vivre une situation stressante s’atténuait pour laisser place à un regard positif sur le stress? Pas tellement convaincu? Je vais vous raconter une histoire.

Il était une fois une étude à Harvard menée aux Etats Unis auprès de 30,000 individus pendant 8 ans. Kelly McGonigal psychologue sociale a décidé de s’y intéresser. Ce qu’elle a découvert est époustouflant. Dans son Ted Talk  «Comment faire du stress votre ami ?» Kelly se pose la question  suivante: « Est-ce que changer notre façon de percevoir le stress pourrait nous donner une meilleure santé ? Et là, la science répond oui.» nous avoue-t-elle.

Le stress a ses effets qu’on lui connaît sur notre corps le cœur bat plus vite, la respiration est plus rapide. Selon la psychologue, ces réactions physiologiques à petit dose sont bénéfiques  : « avoir le cœur qui bat la chamade vous prépare à l’action. Si vous respirez plus vite, il n’y a aucun problème. Ça apporte plus d’oxygène à votre cerveau ».

Elle ajoute: « Lorsque les participants ont perçu leur réponse au stress comme utile leur cœur battait toujours la chamade, mais c’est un profil cardiovasculaire beaucoup plus sain. Ça ressemble en fait beaucoup à ce qui se passe dans les moments de joie et de courage. »

Le deuxième effet positif décrit par Kelly du stress est la sécrétion d’ocytocine. L’ocytocine, l’hormone de l’amour, a des bienfaits sur notre corps en protégeant notre cœur et les vaisseaux sanguins des effets du stress, et est aussi un atout pour notre cerveau, car elle favorise l’empathie. « Quand l’ocytocine est libérée durant la réponse au stress, cela vous incite à chercher de l’aide. Votre réponse biologique au stress vous pousse à exprimer vos sentiments à quelqu’un au lieu de refermer le couvercle dessus » nous explique Kelly. 

OK, je dis OUI au stress! Maintenant comment je peux faire pour prendre du recul au quotidien et agir de manière adéquate aux différentes situations stressantes pour moi? Je vous partage une technique ci-dessous.

2.Combattre le stress: comment mieux apprivoiser le stress grâce à la respiration?

Ce matin, si vous avez fui quand vous avez vu une voiture foncer sur vous, ce sont l’adrénaline et le cortisol qu’il faut remercier! 

Notre cerveau primitif appelé reptilien âgé de millions d’années permettait aux chasseurs de rester en vie face aux attaques de mammouth. Il réagit instantanément sans réfléchir et nous permet d’agir et d’éviter le pire grâce aux deux hormones: l’adrénaline et le cortisol. Grâce à elles, notre corps se met en action et produit de l’énergie  (coeur qui bat plus vite, respiration rapide, tension musculaire etc) pour s’adapter au nouvel environnement. 

Pour ne pas causer des effets néfastes sur la santé, cette énergie doit être évacuée. Voici une technique efficace qui va vous permettre de prendre le recul nécessaire pour y voir plus clair et agir de manière adaptée à la situation.

« La tension est qui vous pensez que vous devriez être. La relaxation est qui vous êtes. » Proverbe Chinois

L’action que je vais vous suggérer nous la faisons tous les jours, toutes les minutes et toutes les secondes. 16 fois par minute et ce depuis que nous sommes nés. Vous l’avez deviné, c’est respirer. La respiration est vitale et nous permet de prendre du recul pendant les moments de stress. Je vous propose d’opter aujourd’hui pour la respiration abdominale. Mis à contribution face au stimulus, le cerveau a besoin de s’oxygéner abondamment et le coeur de retrouver une fréquence normale pour agir de façon adéquate au stimulus. La respiration abdominale va vous aider en ce sens.

3. Combattre le stress: comment j’applique cette technique, là, tout de suite?

A vous de jouer ! 

1.Assis ou debout, mettez la main sur votre bas-ventre à hauteur du nombril,

2.Fermez les yeux,

3.Imaginez une bougie allumée devant vous,

4.Inspirez en gonflant votre ventre et expirez très lentement pour éteindre la bougie,

5.Réalisez cette action 10 fois.

Comment vous sentez vous? « Le coeur bat plus lentement, je retrouve le sourire, je me sens détendu » me confient généralement les participants à mes ateliers à la gestion du stress.

Grâce à cet exercice, nous prenons du recul et appréhendons d’une autre manière le stimulus qui nous a provoqué le stress.

Est-ce que finalement c’est si grave? Est-ce que ma vie est en jeu? Et surtout, comment je peux faire pour m’en occuper et trouver des solutions et ne pas passer ma journée à m’en préoccuper? Le cerveau reptilien va pouvoir laisser le néocortex entrer en jeu et vous faire prendre les meilleures décisions, pour vous, pour la situation en question.

En conclusion, le stress fait sans aucun doute partie de nos vies. Aujourd’hui mon optimiste m’a poussé à vous le présenter sous son meilleur angle et vous montrer qu’il est un atout protecteur. Connaître son fonctionnement, l’amadouer grâce à la respiration abdominale et le regarder sous un autre œil en percevant ses bénéfices, c’est le début d’un long chemin d’amitié avec le stress. Et vous, comment voyez vous le stress, comme votre ennemi ou comme votre ami?

Alix Lassarat – Formatrice chez Quilotoa

quilotoagroup.com

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other