Vous êtes appelés à vous exprimer devant un auditoire et la simple pensée de prendre la parole en public vous donne des sueurs froides ? Vous n’êtes pas seul dans ce cas. Cette crainte, aussi connue sous le nom de glossophobie, touche une large part de la population. Mais rassurez-vous, il existe des techniques de professionnels pour transformer cette peur en force. Découvrons ensemble cinq méthodes éprouvées qui vous aideront à maîtriser l’art de prise la parole en public. Alors, prêts à captiver votre audience ?

S’initier aux fondamentaux de la prise de parole en public

Pour cet exercice, le stress est votre ennemi. Les meilleurs orateurs ressentent aussi de l’angoisse, alors c’est tout à fait normal pour vous d’en avoir également. Sachez qu’il existe des formations pour prendre la parole en public qui vous permettront d’aller plus loin et de renforcer vos prises de paroles de manière impactante. En attendant, commencer par gérer votre stress est une bonne première étape pour être plus à l’aise devant un public. Voici quelques conseils que vous pouvez mettre en pratique pour prendre la parole en public : 

  • Maîtrisez votre sujet :  vous devez connaître vos arguments sur le bout des doigts. Cela vous permettra de rester calme et confiant.
  • Pratiquez-vous : prendre la parole en public est un savoir-faire qui s’acquiert avec de la pratique, alors recherchez des opportunités pour vous exercer.
  • Valorisez votre message avec une bonne élocution : articulez bien, modulez votre voix et marquez des pauses pour laisser votre public absorber vos idées.
  • Sachez gérer le silence : contrairement au stress, il n’est pas votre ennemi. Écouter et interagissez avec votre public en faisant attention à leurs réactions et leurs questions.

Apprendre à gérer son trac avant de monter sur scène

  1. Vos mains tremblent ? Faites des exercices de respiration et respirer profondément. L’oxygénation calme l’anxiété et procure un sentiment d’apaisement.
  2. La pratique régulière vous permettra d’appréhender votre prise de parole. Répéter plusieurs fois votre discours vous permettra d’accroître votre confiance. 
  3. Les techniques de visualisations sont efficaces pour maitriser votre trac. Pour cela, visualisez-vous sur scène, réussissant parfaitement votre discours.
  4. Prenez soin de votre corps : une bonne nuit de sommeil, une alimentation équilibrée, de l’exercice physique aident à gérer le stress. Prendre la parole en public devient plus simple lorsque vous êtes en bonne santé.
  5. Préparez-vous mentalement : évitez de vous concentrer sur ce qui pourrait mal se passer. Concentrez-vous sur votre message et l’impact que vous voulez avoir.
  6. Entraînez-vous à prendre la parole en public dans des situations moins stressantes. S’exprimer en petit comité peut être un bon début. Sachez que le trac diminue avec l’expérience.

Plus vous prendrez la parole en public, plus vous deviendrez à l’aise et persuasif. Alors, lancez-vous !

Maîtriser l’art de l’éloquence pour captiver son auditoire

L’art de l’éloquence transforme vos discours en moments forts, captivants et mémorables. Votre message passe par votre voix, alors travailler votre tonalité et votre rythme. Exercerez-vous à parler lentement, à respirer correctement et à articuler clairement. Vous verrez, les résultats se font largement ressentir et vous améliorerez rapidement votre éloquence. Votre voix est un outil puissant pour faire passer des messages et transmettre vos idées. Vous sentez que votre voix faiblit ou que vous perdez le rythme ? Le silence est votre allié pour créer du suspense et ménager des moments de réflexion. 

S’entraîner régulièrement pour améliorer sa diction et sa voix

La diction est un facteur clé pour être compris par votre auditoire. Une bonne diction facilite la compréhension de vos propos en plus de susciter l’intérêt du public. Pour l’améliorer, pratiquez des exercices de prononciation et répétez des phrases à voix haute, travaillez sur la prononciation des consonnes et des voyelles. Vous verrez rapidement une amélioration.

Pour améliorer votre diction, pratiquez des exercices de prononciation. Répétez des phrases à voix haute en travaillant sur la clarté des consonnes et des voyelles. Par exemple, dites lentement et distinctement : « Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches, archi-sèches ? » Concentrez-vous sur chaque son et articulez chaque mot avec précision. Répétez cet exercice quotidiennement pendant quelques minutes. 

Utiliser le langage corporel pour renforcer son discours

Prendre la parole en public demande une préparation rigoureuse. Votre discours écrit est prêt, mais avez-vous pensé à votre langage corporel ? Ce dernier peut renforcer votre message si vous l’utilisez à bon escient.

La posture à adopter

La posture de l’orateur en dit long sur sa confiance en soi, c’est ce que les gens verront en premier lorsque vous prendrez la parole en public. Tenez-vous droit, épaules en arrière et tête haute. Cela transmet une image d’assurance et de compétence. Évitez de croiser les bras, signe de fermeture. Les gestes peuvent appuyer vos propos et rendent votre discours plus dynamique et moins monotone. Attention toutefois à ne pas en abuser, au risque de distraire votre auditoire.

 

Établir un contact visuel avec son auditoire pour créer une connexion

Le contact visuel crée une connexion avec votre auditoire et le fait sentir à chaque personne qu’elle est directement adressée. Une connexion authentique s’établit alors entre vous et votre public.

Il est naturel de se sentir nerveux de constater que vos yeux semblent vouloir s’échapper de ceux de votre auditoire. Résistez à cette impulsion et regardez-les dans les yeux. Vous verrez leur réaction à vos mots et vous pourrez adapter votre discours en conséquence.

Entraînez-vous à établir un contact visuel dans vos conversations quotidiennes. Vous améliorerez votre aptitude à établir une connexion lors de vos interventions en public. Rappelez-vous, votre auditoire veut votre succès autant que vous.

Savoir conclure son discours de manière impactante

Vous avez travaillé dur pour préparer et rédiger un discours efficace, mais savez-vous comment le conclure de manière impactante ?

Une bonne conclusion résume vos points principaux et donne à votre public quelque chose à retenir. Pour une fin impactante, réitérez vos idées clés, utilisez une citation inspirante ou racontez une histoire pertinente. Tout comme les techniques citées précédemment, la pratique vous permettra d’essayer des choses et de tester différentes techniques de conclusion. 

La conclusion est votre dernière chance d’impressionner votre audience. Soyez audacieux, soyez mémorable. Votre conclusion doit renforcer votre message et inciter votre audience à agir. Vous pouvez y arriver en posant une question puissante ou en proposant une action concrète à entreprendre.

De l’importance de la préparation en amont, à l’apprentissage de la gestion du stress, en passant par le développement de l’écoute active, l’adaptation à votre auditoire et l’art de captiver par le storytelling, chacune de ces méthodes a sa propre valeur et sa spécificité. Elles constituent une boîte à outils précieuse pour vous aider à prendre la parole en public. La clé réside dans la pratique et l’expérience, alors exercez-vous régulièrement pour perfectionner vos compétences.

Sujet lié :
– Ethos pothos logos, l’art de convaincre
La capacité à convaincre

Julien Ritzkowski
quilotoagroup.com

 Julien Ritzkowski,
consultant pédagogique,
vous propose d’échanger avec vous
sur votre projet de formation


Icone-courier